Initiatives “Sports pour tous”

Vous êtes une association sportive, un club, constitués en ASBL francophone en Région bruxelloise ? Vous souhaitez développer des activités physiques et sportives durant l’année 2020 ?
La Commission communautaire française peut soutenir votre projet s’il s’inscrit dans le cadre d’une des cinq priorités suivantes :

1. La promotion du sport et de la mixité sociale

La Cocof finance l’organisation d’événements ouverts au public afin de permettre aux Bruxellois et aux Bruxelloises de découvrir un sport, un club ou une salle de sport. Il peut s’agir d’organiser un tournoi, une compétition sportive, une journée d’initiation, des activités en plein air, etc. Le but final étant d’inciter le plus grand nombre de Bruxellois et de Bruxelloises à pratiquer un sport, quel qu’il soit.
Ce projet doit également favoriser la mixité sociale et faire en sorte que les différents publics bruxellois puissent se rencontrer le temps d’un évènement. Il s’agit, grâce au sport, de dépasser les barrières sociales ou culturelles, pour réunir sportifs et sportives, encadrant(e)s et dirigeant(e)s autour d’un même projet. Pour cela, des partenariats avec différents clubs, différentes ASBL, différentes écoles, originaires de différents quartiers de Bruxelles sont encouragés.

Public cible :

Tous les Bruxellois et toutes les Bruxelloises sans limite d’âge sont concernés.

Activités à développer :

Evènements et manifestations sportives ouvertes à toutes et tous et mettant le sport à l’honneur : tournois, courses à pieds, conférences et séminaires sur des thématiques en lien avec le sport, campagne de sensibilisation au sein des écoles, journées d’initiation et de recrutement des clubs, programmes de sport scolaire, etc.

Porteurs de projets :
Associations sportives et clubs sportifs bruxellois constitués en ASBL francophone

2. Sport senior et sport santé

La Cocof finance des projets sportifs adaptés à des personnes d’un certain âge ou à des personnes qui, pour des raisons de santé, nécessitent un encadrement adapté. L’idée est de permettre à ces publics, qui ont trop peu l’occasion de pratiquer un sport, d’avoir accès à une offre de qualité et adaptée à leur condition physique.

Public cible : 

  • Personnes de plus de 60 ans ;
  • Personnes de tout âge nécessitant, pour des raisons de santé, une pratique douce du sport ;
  • Personnes ne pratiquant pas ou peu de sport ;
  • Pratiquants et encadrants devant apprendre à adopter une pratique respectueuse du corps.

Activités à développer : 

  • Stratégies de sensibilisation ou partenariats pour amener les personnes de plus de 60 ans vers les sections « seniors » des clubs ou associations sportives ;
  • Création de nouvelles sections « seniors » pendant les heures creuses des infrastructures sportives;
  • Développement de sections « seniors » existantes dans les clubs et associations sportives ;
  • Création d’activités sportives récurrentes adaptées aux personnes âgées ou à des personnes souffrant de problèmes de santé (encadrement professionnel, matériel adapté, accès adapté aux infrastructures,…)
  • Organisation d’actions de sensibilisation au « Sport Santé » vers les non pratiquants ;
  • Sensibilisation des pratiquants et formation des encadrants à une pratique respectueuse du corps, via par exemple l’apprentissage de techniques d’échauffement, de stretching et d’entrainements spécifiques ;
  • Etc…

Porteurs de projets : 

  • Associations sportives et clubs sportifs bruxellois constitués en ASBL francophone ;
  • Clubs seniors non sportifs ;
  • Maisons médicales ;
  • Maisons de quartier ;
  • Centres communautaires ;
  • Maisons de repos ;
  • ASBL d’aide aux personnes âgées.

Afin de garantir un bon encadrement sportif, les porteurs de projets qui ne sont pas des clubs ou des associations sportives devront établir un partenariat avec ces derniers. Une attention particulière sera portée aux qualifications des personnes encadrant l’activité (diplômes, brevets ADEPS, etc.). Aussi, tout partenariat, notamment avec des acteurs du monde de la santé et de la prévention ou des CPAS, est conseillé.

3. Sport et lutte contre l’exclusion sociale

La Cocof finance des projets sportifs permettant à un public précarisé ou marginalisé de pratiquer un sport dans de bonnes conditions.
De trop nombreuses Bruxelloises et Bruxellois renoncent encore à pratiquer un sport faute de moyens. Il s’agit dès lors pour les clubs et ASBL soutenus d’adapter leurs prix au public visé, afin que le prix ne constitue pas un frein à la pratique du sport.
Egalement, nous observons que certains publics précarisés ont difficilement accès à l’offre sportive bruxelloise (parent isolé, sans abris, etc.). Il s’agit pour les clubs et ASBL soutenus de parvenir à attirer ces publics via des stratégies de sensibilisation ou des partenariats adéquats.

Public cible :

  • Ménage dont les revenus (salaire, revenu de remplacement, allocation sociale…) sont inférieurs au revenu minimum moyen garanti ;
  • Enfants encadrés par le Service d’Aide à la Jeunesse ou inscrits dans une école à encadrement différencié ;
  • Personnes incarcérées, personnes sans-abris, etc.

Activités à développer :

  • Réduction de cotisation afin d’attirer davantage de membres en situation de précarité ;
  • Stratégies de sensibilisation ou partenariats pour toucher des publics précarisés ;
  • Développement d’un encadrement adapté aux publics visés (formation des encadrants, mise à disposition d’équipements gratuits, mise en place d’accueil et de procédures d’inscription adaptées…) ;
  • Développement de projets sportifs visant l’insertion socio-professionnelle ;
  • Etc…

Porteurs de projets :

  • Associations sportives et clubs sportifs bruxellois constitués en ASBL francophone.

Pour mener à bien ce type de projets, les partenariats avec un service d’aide sociale aux détenus, un CPAS, une association travaillant avec un public fragilisé, un Service d’Aide à la Jeunesse, … sont encouragés.

4. Sport, éducation et fair-play

La COCOF finance des projets intégrant une dimension éducative et promouvant le fair-play dans la pratique sportive. L’idée est de rappeler aux sportifs et sportives, aux encadrants et encadrantes, quel que soit leur âge, que le sport doit garder une dimension ludique et désintéressée. L’objectif est donc de mettre l’accent sur le respect de l’adversaire, de l’entraineur, des coéquipiers, de l’arbitre et des règles afin qu’à chaque entrainement et à chaque compétition règne un esprit sportif.
Le sport, de par sa particularité à pouvoir rassembler des publics divers sous une même bannière, est également un outil idéal pour lutter contre les stéréotypes quels qu’ils soient (âge, genre, origine, culture, orientation sexuelle, origine sociale ou handicap). La COCOF soutient aussi les projets ayant pour but de lutter contre les discriminations dans le sport.

Public cible : 

  • Jeunes de moins de 18 ans ;
  • Pratiquants en club ;
  • Parents d’enfants pratiquants ;
  • Spectateurs et spectatrices ;
  • Personnel d’encadrement et dirigeant dans les clubs et associations sportives.

Activités à développer : 

  • Rédaction d’un projet éducatif dans un club ou une association sportive, en collaboration avec les dirigeants et les encadrants ;
  • Sensibilisation des jeunes et de leurs parents, ainsi que des entraîneurs au projet éducatif du club ou de l’association sportive ;
  • Création ou développement, par un club ou une association sportive, d’activités à but éducatif et de sensibilisation au fair-play, à côté ou en même temps que ses activités sportives habituelles ;
  • Réalisation d’activités sportives par des associations d’Aide à la Jeunesse en partenariat avec un club ou une association sportive (et vice-versa) ;
  • Etc…

Porteurs de projets : 

  • Associations sportives et clubs sportifs bruxellois constitués en ASBL francophone ;
  • Associations actives dans l’Aide à la Jeunesse ;
  • Associations actives dans la promotion du fair-play.

Les associations d’Aide à la Jeunesse ou les associations actives dans la promotion du fair-play qui introduisent un projet doivent nouer un partenariat avec une structure sportive (ASBL-club) 

5. Sport et mixité de genre

La COCOF finance des projets sportifs permettant de développer la mixité dans le sport et de favoriser la pratique sportive des femmes et des jeunes filles en région bruxelloise. L’idée est de faciliter l’accès des jeunes filles et des femmes à tous les sports en dépassant tous les stéréotypes. L’objectif final étant de promouvoir la mixité dans le sport et de parvenir à ce que filles et garçons puissent s’entrainer dans le même groupe.

Public cible :  

  • Sportif et sportive de tout âge
  • Encadrant.e.s
  • Corps arbitral
  • Dirigeant.e.s

Porteurs de projets 

  • Clubs sportifs ou ASBL francophones bruxellois

Activités à développer 

  • la création d’une équipe mixte fille/garçon
  • la création d’une équipe féminine dans un sport majoritairement pratiqué par des hommes ou d’une équipe masculine dans un sport majoritairement pratiqué par des femmes,
  • la mise en place et le développement d’une section féminine et/ou mixte dans un ou des sport(s) individuel(s),
  • la promotion de la participation des femmes dans les fonctions d’encadrement, d’arbitrage et de dirigeant
  • etc…

6. Handisport, sport adapté et inclusion des personnes déficientes

La COCOF finance en région bruxelloise le développement du handisport, du sport adapté ainsi que l’inclusion de personnes déficientes à des activités sportives ordinaires. En effet, le sport doit être accessible à toutes et tous, sans distinction. Le handisport et le sport adapté offrent la possibilité à des personnes déficientes physiquement et/ou mentalement de s’adonner à une activité sportive, au même titre que les autres.

Le soutien de la COCOF opère via 3 canaux :

  • Le soutien aux clubs/ASBL proposant des activités handisport ou de sport adapté.
  • Le soutien aux clubs/ASBL permettant l’inclusion de personnes déficientes à des activités sportives ordinaires.
  • Le soutien aux événements permettant à des personnes déficientes de pratiquer un sport (handisport, sport adapté ou inclusion).

Activités à développer :

  • Stages permettant la pratique d’handisport, d’un sport adapté ou l’inclusion de personnes déficientes.
  • Initiations à certains sports à destination des personnes déficientes.
  • Journées (multi)sportives à destination ou incluant des personnes déficientes.
  • Compétitions sportives handisport ou permettant la participation de personnes déficientes.
  • Cours, entrainement permettant la pratique d’un ou plusieurs handisports/sports adaptés.
  • Cours, entrainements permettant à des athlètes valides et à des athlètes déficients de s’entrainer ensemble.
  • Etc.

Si vous souhaitez être aidé.e dans la mise en œuvre de ces projets, n’hésitez pas à prendre contact avec l’administration, elle vous redirigera vers des experts en handisport et en sport adapté.

Documents

Outil 1 Initiatives Sport Pour Tous 2020 – 75 KB – Télécharger

Outil 2 Budgets prévisionnels Sport Pour Tous 2020 – 73.81 KB – Télécharger

Documents à compléter et à nous retourner par email (sdestrebecq@spfb.brussels et glecouturier@spfb.brussels) ou par voie postale
Votre dossier doit être introduit dans les plus brefs délais et si possible au moins 2 mois avant le début de l’activité à l’adresse suivante :
Commission communautaire française
Secteur Sport
Initiatives « Sport Pour Tous 2020 »
Rue des Palais, 42
1030 Bruxelles

A votre service

Coordinateur du secteur sport
Gaëtan Lecouturier
glecouturier@spfb.brussels
02 800 81 88

Assistant administratif
Sébastien Destrebcq
sdestrebecq@spfb.brussels
02 800 83 65